poissons que vous ne devriez jamais manger, des options de fruits de mer plus sûres

17 POISSONS QUE VOUS NE DEVRIEZ JAMAIS MANGER, AINSI QUE DES OPTIONS DE FRUITS DE MER PLUS SÛRES

Points Forts:

  1. Trouver des fruits de mer plus sûrs peut être un défi et vous obliger à prendre en compte de nombreux facteurs
  2. Lorsque vous mangez du poisson, optez pour des choses comme le saumon pêché dans la nature, les sardines et le maquereau.

Le poisson peut être un aliment puissant ou un cauchemar inflammatoire et toxique pour votre corps; tout dépend du poisson que vous choisissez. C'est pourquoi il est si important de faire attention (et d'éviter) les poissons que vous ne devriez jamais manger.

Il est extrêmement important d'obtenir suffisamment d' acides gras oméga-3; et certains poissons peuvent servir de sources puissantes. Mais en raison de problèmes comme l'exploitation minière, les eaux usées; et les émissions de combustibles fossiles, les métaux lourds comme le mercure se retrouvent dans l'eau et s'accumulent dans nos poissons.Malheureusement, l'empoisonnement au mercure de faible intensité des fruits de mer contaminés est une menace réelle; et peut avoir des effets dévastateurs sur la santé.

Non seulement cela, mais certains poissons ont également été surexploités au point de s'effondrer, ce qui peut avoir des effets néfastes sur l'écosystème océanique. Heureusement, il existe des choix sains; et peu polluants avec des populations stables qui constituent des choix beaucoup plus intelligents.

Jetons un coup d'œil aux poissons que vous ne devriez jamais manger, ainsi que quelques options plus saines pour les meilleurs poissons à manger.

Les poissons que vous ne devriez jamais manger

1. Tilapia

Saviez-vous qu'à certains égards, manger du tilapia est pire que de manger du bacon? En fait, le passage à manger plus de poissons d'élevage comme le tilapia conduit à des régimes hautement inflammatoires, selon une étude de 2008 publiée dans le  Journal de l'American Dietetic Association .

Selon des chercheurs de la Wake Forest University School of Medicine, le tilapia est l'un des poissons les plus consommés. Le problème avec ça ? Il contient de très faibles niveaux d'acides gras oméga-3 bénéfiques et; peut-être pire, des niveaux très élevés d' acides gras oméga-6 inflammatoiresLe maintien de niveaux élevés d'inflammation dans le corps peut aggraver les symptômes des troubles auto-immunes; et peut être lié à des maladies chroniques comme les maladies cardiaques, le cancer et le diabète.

tilapia,poissons que vous ne devriez jamais manger, des options de fruits de mer plus sûres

Le tilapia

Si vous devez manger ce poisson, évitez le tilapia de Chine, où les pratiques d'élevage sont particulièrement inquiétantes. Les meilleures sources sont les États-Unis, le Canada, les Pays-Bas, l'Équateur et le Pérou.

Bien sûr, le tilapia capturé dans la nature est préférable au poisson d'élevage, mais il est très difficile à trouver.

2. Morue franche

Historiquement, la morue franche est une espèce dont l'importance vitale était essentielle à l'alimentation de la civilisation du Nouveau Monde; et à la colonisation précoce de la mer des Caraïbes. Mais la pêche intensive au cours des mille dernières années a fait des ravages. À la fin des années 1990, une catastrophe a frappé: la pêche s'est effondrée.

La morue franche

La morue franche est l'un des poissons à la base de plusieurs plats en Amérique du Nord et en Europe.

Bien que la morue femelle libère plus de cent millions d'œufs, seuls quelques-uns sont capables de survivre jusqu'à l'âge adulte. Selon Oceana, les scientifiques conviennent que les réseaux trophiques de l'Atlantique Nord ont fondamentalement changé à la suite de l'effondrement de la morue franche; et l'espèce est actuellement considérée comme vulnérable à l'extinction.

Si vous êtes fan de l'huile de foie de  morue, assurez-vous qu'elle ne provient pas de la morue de l'Atlantique. Au lieu de cela, optez pour la morue d'Alaska capturée avec une palangre, un pot ou un gabarit.

3. Les poissons plats de l'Atlantique (flétan de l'Atlantique, plie et sole)

En raison de la surpêche historique et des niveaux de contamination élevés, ces espèces de poissons plats ont sécurisé leur place sur la liste des poissons que vous ne devriez jamais manger.

Poissons plats de l'Atlantique flétan de l'Atlantique, plie et sole

Poissons plats de l'Atlantique

En 2014, Oceana, le plus grand groupe de conservation des océans au monde, a mené une enquête à l'aide des données du National Marine Fisheries Service. Il a identifié les neuf pires pêcheries sur la base des «prises accessoires gaspillées».

Ils ont constaté que les pêcheurs commerciaux jettent chaque année environ 2 milliards de livres de «prises accessoires» par-dessus bord. Cela équivaut à environ un demi-milliard de repas de fruits de mer. La pêche au filet maillant qui cible le flétan a été identifiée comme l'une des pires. Selon le rapport, si vous avez mangé du flétan, il y a de fortes chances qu'il provienne de cette pêche dommageable.

4. Le poisson caviar

Les esturgeons bélugas sont des poissons anciens très recherchés pour leurs œufs, alias le caviar. En fait, ce poisson devient très gros, peut vivre jusqu'à 100 ans;  et peut transporter plusieurs centaines de livres de caviar, ce qui peut valoir jusqu'à 3 500 $ la livre.

Le caviar très recherché, et apprécié pour leurs œufs

Selon Oceana, le poisson qui produit ce précieux caviar est en grande difficulté:

Il a complètement disparu de plusieurs mers / rivières dans lesquelles il vivait auparavant; et les scientifiques craignent qu'il ne soit gravement menacé. En d'autres termes, il est très vulnérable à l'extinction sur l'ensemble de son aire de répartition. Sans protection et application accrues des efforts existants, nous risquons de perdre à jamais l'un des poissons les plus gros et les plus intéressants du monde.

Si vous ne pouvez absolument pas abandonner le caviar, Seafood Watch recommande le caviar d'esturgeon bleu élevé dans des systèmes d'aquaculture en recirculation comme alternative plus durable.

5. Le bar chilien

Nommé en fait la légine de Patagonie, les distributeurs de fruits de mer ont commencé à commercialiser ce poisson prédateur des grands fonds sous le nom de «bar chilien» car il semblait moins intimidant. Ça a marché. Désormais courante dans les menus, la surpêche du bar chilien a causé de graves problèmes à cette espèce.

Le bar-chillien

Outre la surpêche, ses niveaux élevés de mercure sont également problématiques. En outre, la récolte du poisson au Chili est également en proie à une mauvaise gestion et à des problèmes de prises accessoires.

6. L' Anguille

L'aquarium de Monterey Bay place l'anguille sur la liste «à éviter» de son guide de sushi car elle est lente à mûrir; et a été surexploitée dans de nombreuses parties du monde, entraînant l'effondrement de certaines populations.

Cela laisse même les pays asiatiques à la recherche d'anguilles américaines, qui sont également menacées par les populations américaines. C'est un problème car les anguilles sont extrêmement importantes pour protéger nos réserves d'eau. Dans la rivière Delaware, par exemple, les anguilles font partie intégrante de la propagation des populations de moules qui servent de filtres à eau naturels.

sushi aux anguille

Outre les problèmes de surpêche, les anguilles ont tendance à absorber et à stocker facilement les produits chimiques; et les contaminants nocifs tels que les biphényles polychlorés (PCB) et les retardateurs de flamme. Dans certains États comme le New Jersey, les anguilles de rivière sont si contaminées que même les adultes sont invités à ne pas manger plus d'une anguille par an.

7. Le saumon d'élevage

Beaucoup de monde consomment beaucoup de saumon. Malheureusement, la majorité est le type le plus malsain. En fait, la plupart des saumons commercialisés comme saumons «atlantiques» sont élevés, ce qui signifie que les poissons sont élevés dans des conditions souvent encombrées de pesticides, de matières fécales, de bactéries et de parasites.

De plus, des études montrent que le saumon d'élevage est plus susceptible de contenir des contaminants nocifs comme les PCB, qui sont des polluants liés à la résistance à l'insuline, à l'obésité, au cancer et aux accidents vasculaires cérébraux . Ils sont également souvent traités avec des antibiotiques et ont tendance à être plus riches en acides gras oméga-6 inflammatoires.

Le saumon

Pour une meilleure alternative, évitez le saumon de l'Atlantique et optez plutôt pour le saumon d'Alaska pêché dans la nature.

8. Les poissons-chat basa / swai / tra / rayés importés (souvent étiqueté « poisson-chat »)

Bien que ces poissons apparaissent comme de nouveaux éléments de menu à la mode un peu partout, ce que vous obtenez probablement est un poisson appelé pangasius ou swai, une alternative beaucoup moins chère qui se vend en gros pour environ 2 $ la livre.

Poissons chats se disputant de la nourriture

Une étude a révélé que 70 à 80% des échantillons de pangasius étaient contaminés par la bactérie Vibrio - les microbes derrière la plupart des cas d'empoisonnement par les mollusques. De plus, en plus de détruire la vie fluviale; et les zones humides importantes, cette méthode d'élevage en usine de poissons fait nager les poissons dans les déchets et les boues. Ils sont également couramment traités avec une large gamme d'antibiotiques, en plus de pesticides et de désinfectants.

L'apparence de Pangasius le rend facile à remplacer par d'autres poissons à chair blanche.

Si vous voyez du swai, du basa, du poisson-chat rayé,  pangasius ou tout autre type de poisson-chat importé dans le menu, fuyez ou partez en corant à toute vitesse. Et prenez-le comme un signe que le restaurant ne prend pas au sérieux la sécurité ou la durabilité des fruits de mer.

9. Les crevettes d'élevage importées

Les crevettes sont-elles bonnes pour vous? En ce qui concerne les crevettes d'élevage, qui représentent environ 90% des crevettes que nous consommons, la réponse est clairement  un «non» retentissant.

Des chercheurs italiens ont découvert que le 4-hexylrésorcinol, un additif alimentaire utilisé pour prévenir la décoloration des crevettes; pourrait réduire le nombre de spermatozoïdes chez les hommes et augmenter le risque de cancer du sein chez les femmes.

Les crevettes

Non seulement cela, mais tous les pesticides utilisés dans le monde dans la production de crevettes sauf un sont interdits d'utilisation dans les élevages de crevettes. Les étangs d'élevage de crevettes sont également traités avec des produits chimiques; et des pesticides nocifs tels que le vert de malachite, la roténone; et les composés organostanniques, qui peuvent tous avoir des effets néfastes sur la santé.

De plus, une enquête d'Associated Press a découvert un réseau d'esclavage en Thaïlande dédié à l'épluchage des crevettes vendues dans le monde. En 2007, la Thaïlande à elle seule a exporté environ pour un montant de 1,24 milliard de dollars de crevette vers les États-Unis, selon Food and Water Watch.

Si vous devez manger des crevettes, Seafood Watch de Monterey Bay recommande la version de choisir des fruits de mer qui sont pêchés ou élevés de manière durable et moins d'impact sur l'environnement.

10. Le King Crabe importé

Environ 75 % du crabe royal vendu aux États-Unis est importé de Russie, où les pratiques de pêche non durables sont courantes. Bien que les pattes de crabe royal d'Alaska ne peuvent légalement être appelées que si elles sont récoltées en Alaska, un mauvais étiquetage généralisé est la norme. Par exemple, de nombreux crabes royaux rouges capturés en Russie dans le cadre de pratiques douteuses sont commercialisés sous le nom de pattes de crabe royal d'Alaska.

Le crabe

Parce que vous devez éviter à tout prix le crabe royal importé, il est important d'être complètement sûr de l'origine de ces pattes de crabe avant de les commander. Si l'étiquette fait des allégations comme «importé», quelque chose ne va clairement pas. Vous pouvez également consulter les recommandations complètes de crabe de Seafood Watch pour plus d'informations.

11. L'hoplostète orange 

L'une des espèces de poissons marins les plus anciennes, l'hoplostète orange peut vivre jusqu'à 150 ans. Généralement connu sous le nom de «slimehead» dans la communauté scientifique, les commerçants de fruits de mer avaient d'autres idées pour ce poisson; et ont donné à l'espèce un nom plus appétissant. Le résultat final a été une espèce sévèrement surexploitée.

Hoplostète orange

Étant donné que l'hoplostète orange n'atteint sa maturité sexuelle qu'au moins 20 ans, leur récupération est très lente. Selon Oceana: «La durée de vie extrêmement longue; et l'âge tardif à maturité impliquent qu'une population décimée peut prendre un demi-siècle ou plus avant de pouvoir se rétablir.»

Au-delà de cela, l'hoplostète orange est également connu pour avoir des niveaux de mercure plus élevés, ce qui peut être dangereux s'il est consommé en grande quantité.

12. Le requin

Les requins se trouvent généralement sur la liste des poissons que, vous ne devriez jamais manger pour plusieurs raisons. En tant que le  « boss de la mer » , ils occupent une place très importante dans la chaîne alimentaire. Cela se traduit par des niveaux de mercure plus élevés que vous devez éviter dans les aliments et les suppléments.

Le king de la mer

Mais à part cela, la plupart des espèces de requins, qui sont lentes à mûrir; et qui n'ont pas beaucoup de descendants, sont gravement épuisées. Cela est dû en partie à la forte demande d'ailerons de requin dans la cuisine asiatique, ainsi qu'au fait que les requins sont souvent capturés accidentellement par milliers; et jetés comme déchets par les pêcheurs de thon et d'espadon à la palangre.

13. Le thon rouge de l'Atlantique

Bien que le thon rouge de l'Atlantique soit un ingrédient de sushi très recherché, il est préférable de dire «non merci» à ce poisson populaire. Souvent appelé Hon Maguro dans les menus de sushis, cela signifie simplement du thon rouge, qui devrait être évité à tout prix. Un meilleur choix de sushi serait le thon katsuo / listao capturé uniquement par des méthodes de pêche à la traîne ou à la canne à pêche au Pacifique.

Le thon rouge de l'Atlantique devrait atterrit sur votre liste de poisson, que vous ne devriez jamais manger pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il a été surexploité au point de disparaître. Cependant, en raison de sa forte demande en sushi, les gestionnaires des pêches permettent toujours à la pêche commerciale de la cibler.

Le thon

Malheureusement, le nombre de thons rouges ne représente que 2,6% des niveaux de population historiques. Mis à part la menace évidente d'effondrement; et d'extinction de la population, il s'agit également d'un gros poisson prédateur qui abrite des niveaux plus élevés de mercure.

14. L'espadon

Le mercure est la principale préoccupation lorsqu'il s'agit d'éviter l'espadon. Ce gros poisson prédateur contient des niveaux élevés.

Filet d'espadon

En fait, le mercure dans ce poisson est si élevé que le Fonds pour la défense de l'environnement recommande aux femmes; et aux enfants de carrément l'éviter. Pour les hommes, la recommandation est de ne pas manger plus d'une portion par mois.

15. Le king Mackerel

Le maquereau regorge certainement d'oméga-3 sains. Mais en ce qui concerne certains types de maquereaux, vous pourriez obtenir plus que ce que vous avez négocié. C'est certainement le cas du maquereau royal, car la Food and Drug Administration avertit les femmes; et les enfants de l'éviter. Vous voudrez peut-être aussi éviter le maquereau espagnol, qui a également montré qu'il abritait des niveaux élevés de mercure.

Le maquereau

Heureusement, le maquereau de l'Atlantique est riche en oméga-3, pauvre en mercure; et est classé parmi les meilleurs choix en termes de santé et de durabilité.

16. Le mérou

Le mérou est sur la liste en ce qui concerne les poissons que vous ne devriez jamais manger en raison de ses niveaux de mercure modérément élevés. Cette espèce est également très vulnérable à la surpêche.

Le mérou est également la cible commune de la fraude sur les fruits de mer. En 2015, une enquête a révélé que plus d'un tiers des 19 restaurants d'Atlanta vendaient du pangasius (également appelé «poisson-chat vietnamien») comme mérou.

Le mérou

Les tests ont également révélé que le «mérou» à vendre est souvent le maquereau royal; ou le petit-déjeuner à nageoires blanches, une alternative moins chère. Entre un cinquième et plus du tiers des échantillons de flétan, de mérou, de morue et de bar chilien ont été mal étiquetés .

17. L' esturgeon

L'esturgeon

Bien que les esturgeons bélugas soient particulièrement ciblés pour leurs œufs, d'autres esturgeons sont également à risque. Certains apparaissent même sur les menus des restaurants. Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, les esturgeons sont «plus gravement menacés d'extinction que tout autre groupe d'espèces».

Options de poissons plus saines

Les meilleures options de poisson sont celles qui proviennent de pêcheries durables, sont faibles en contaminants et riches en acides gras oméga 3. La Seafood Watch de Monterey Bay Aquarium appelle cela la «Super liste verte».

Les poissons qui correspondent à cette liste de poisson la plus saine comprennent:

Le saumon d'Alaska pêché à l'état sauvage

Lorsque vous choisissez du saumon d'Alaska pêché dans la nature, vous profitez des véritables  bienfaits du saumon pour la santéEn plus d'être riche en graisses saines pour le cœur, le saumon est une excellente source de protéines, de vitamines B, de potassium et de sélénium.

Les sardines du Pacifique

Les sardines sont l'une des sources d'acides gras oméga-3 les plus élevées de la planète. Parce qu'ils sont un poisson plus bas dans la chaîne alimentaire, les niveaux de contamination sont faibles. Les sardines regorgent également de nutriments essentiels, dont la vitamine B12, la vitamine D, le calcium et le sélénium.

Le maquereau bleu

Ce poisson gras est également riche en acides gras oméga-3, ainsi qu'en protéines, en niacine, en sélénium et en vitamine B12. Gardez à l'esprit que le maquereau est souvent vendu conservé dans des tonnes de sel, alors assurez-vous de le tremper; et de bien le rincer avant de le cuire et de le manger pour réduire les niveaux de sodium.

De meilleurs choix de fruits de mer

Bien qu'ils contiennent des quantités modérées de mercure, ces poissons fournissent également entre 100 et 250 milligrammes par jour en oméga-3 et sont classés comme «bons choix» par Seafood Watch:

  • Thon germon (pêché à la traîne ou à la canne, des États-Unis ou de la Colombie-Britannique)
  • Morue charbonnière / morue noire (de l'Alaska et du Pacifique canadien)

Connexes :  GARDER LA FORME AVEC LE JEÛNE INTERMITTENT : PERDRE DU POIDS, PROTÉGER LE CŒUR, LE CERVEAU ET PLUS

Dernières pensées

  • Trouver des fruits de mer plus sûrs peut être défis et vous obliger à prendre en compte de nombreux facteurs, notamment la durabilité, la valeur nutritionnelle, les niveaux de mercure; et le risque de contamination par des polluants, des pesticides ou des produits chimiques nocifs.
  • En plus d'éviter les poissons que vous ne devriez jamais manger énumérés ci-dessus, vous pouvez également utiliser l' application de guide de fruits de mer pratique de Monterey Bay Aquarium's Seafood Watch pour trouver des choix plus durables.
  • Assurez-vous également d'aider les restaurants et les partenaires commerciaux de Seafood Watch à s'approvisionner; et à investir dans des fruits de mer plus durables et plus sains.
  • Vous pouvez également vous inscrire aux actualités de Food and Water Watch . Le groupe de surveillance à but non lucratif surveille de près l'industrie des fruits de mer.
  • Enfin, lorsque vous mangez du poisson, optez pour des choses comme le saumon d'Alaska pêché dans la nature, les sardines du Pacifique et le maquereau de l'Atlantique.

Avez aimé cet article ?

Quel poisson consommez-vous en ce moment ?

Qu'allez-vous essayer de mieux ?


J'ai hâte d’en discuter de tout ça avec vous dans les commentaires ci-dessous.

Merci d'avoir lu et partagez-le avec un ami ou un membre de la famille qui pourrait utiliser ces quelques conseils !

Jusqu’à la prochaine communication bonne hydratation et gardez la pêche !

Amour et Gratitude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page