tactiques utiliser stress quotidien en votre faveur booster forme physique

11 TACTIQUES POUR UTILISER VOTRE STRESS QUOTIDIEN EN VOTRE FAVEUR + BOOSTER VOTRE FORME

Points Forts:

  1. Votre stress est une question de perception
  2. Vous pouvez modifier votre stress en choisissant de penser différemment
  3. Vous pouvez anticiper votre stress avant qu'il ne se produise réellement

Avez-vous déjà en fait vécu à un moment ou un autre une situation stressante dans votre vie? Avez-vous paniqué? Êtes-vous resté figé? Ou alors avez-vous pris des mesures efficaces et effectives? Avez-vous un travail très stressant qui exige que vous travailliez fort tous les jours? Vous aimez votre travail certes, mais vous êtes stressé tout le temps.

More...

De plus, surtout avec les enfants qui entament des activités après l’école et que cette année vous vous inquiétez de ce que le stress pourrait faire sur votre santé à long terme? En effet ne vous inquiétez pas je partage avec vous dans ce post 11 tactiques; pour utiliser votre stress quotidien en votre faveur pour améliorer votre forme.

Chacune des tactiques en fait a ses propres forces. Bien entendu selon votre contexte l’une sera plus utile qu'une autre. Ou vous pouvez toujours faire une combinaison de ses stratégies; pour vous aider à sortir de votre nuage et à être plus efficace.

La perception du stress

Le stress est au cœur de la vie de tout un chacun. Il se manifeste de différentes façons selon comment il est géré et perçu par la personne qui le vit. Tout d'abord, il est bien important, dès le départ avant de parler de physiologie; et d’hormones, de comprendre que le stress est une question de perception; et qu’une situation stressante pour l’un, peut être relaxante pour l’autre.

Même dans l’exemple radical que serait le fait de tomber face à face avec un léopard échappé de sa cage dans un zoo. Il faut voir que si vous êtes le dresseur de cet animal et que vous le connaissez depuis sa naissance; en fait cette rencontre ne sera que très peu stressante pour vous. Par contre, si vous êtes visiteur du zoo, le stress déclenchera une suite de réactions physiologique; qui vous permettra de survivre, du moins, je l’espère.

Comment voyez-vous des situations stressantes?

«Les psychologues Richard Lazarus et Susan Folkman suggèrent que la façon dont vous allez considérer une situation fera en effet autant de différence sur votre niveau de stress que la situation elle-même. En fait, ils appellent ce concept«évaluation cognitive».

Parmi les facteurs les plus influents pour déterminer votre niveau de stress, selon les auteurs;  vos convictions personnelles (par exemple, soulever des poids au gym est dangereux) et les facteurs situationnels, à quel point l’événement est familier ou prévisible (par exemple, la première séance d'entraînement versus la 100 ème).

Cette différence de perception est en réalité  l’une des principales raisons pour lesquelles, dans des situations identiques, certaines personnes restent totalement calmes alors que d’autres sont très angoissées. En fait, la belle chose à propos de cette théorie est que vous pouvez modifier votre niveau de stress; simplement en choisissant de penser différemment à la situation.

En matière de vie saine, quelle est la "clé" la plus importante pour vous?

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous avez peut-être pensé à manger sainement, faire de l’ exercice régulièrement ou peut-être boire suffisamment d'eau. Bien que ces facteurs physiologiques soient certainement importants, de nombreuses variables moins évidentes jouent un rôle crucial dans votre état de santé général. En fait, l'une des variables souvent négligées est la quantité de stress présente dans votre vie.

Alors que faire? Tuer votre stress? Non

Votre stress a de la valeur, car cela vous motive à faire des choses. Votre niveau de stress idéal se situe quelque part entre l'ennui de «trop peu de stress» et la folie de «trop de stress». Vous avez sans doute besoin de stress pour être motivé. Mais pas trop pour que vous soyez déchiré comme vous le voyez sur le graphique ci-dessous.

vie saine psychologie motivation entrainement
Graphique de la performance en fonction du stress


Les types de stress

Stress aigu

A propos du stress aigu , il est lié aux situations de danger physique ou psychologique imminentes. L’exemple du léopard, cité plus haut, décrit parfaitement le stress aigu pour le visiteur. Si vous êtes en face d'un léopard, vous avez 3 choix: le combat, la fuite ou l’inaction. Dans ces circonstances, le combat et l’inaction pourraient être déconseillés. Par contre, dans l’option de la fuite et du combat, vous aurez besoin d’être en contrôle de votre corps à 100 %. L’hormone permettant cette augmentation des capacités physiques et intellectuelles est l’adrénaline. En fait, cette hormone entraîne une accélération du rythme cardiaque, une augmentation de la vitesse des contractions du cœur, une hausse de la pression artérielle, une dilatation des bronches ainsi que des pupilles.

Stress chronique

Bien que le stress aigu ait des d’importants impacts à court terme sur le corps et son métabolisme, c’est le stress chronique qui pose réellement problème pour la santé de la population. Le stress chronique représente en effet, toutes les sources de stress perçues qui ne posent pas un réel danger pour la vie de la personne, mais qui dérangent suffisamment pour pousser le corps à produire une hormone permettant d’augmenter les fonctions du corps; Comme le Cortisol, hormone, produite et sécrétée par les glandes surrénales permet une augmentation de la glycémie et donc une mise en circulation de glucose qui pourra être utilisé pour ‘combattre’ la source de stress. Par contre, si le stress chronique est une pile de dossiers sur votre bureau du glucose supplémentaire ne sera pas réellement nécessaire; et les coûts de sa production seront plus importants que les bénéfices de sa présence.

Ce que vous pensez la plupart du temps à propos du stress est erroné

La psychologue et auteur à succès de Stanford, Kelly McGonigal, dans son livre nous livre un message: le stress n’est pas mauvais autant que vous le pensez. McGonigal met en lumière de nouvelles recherches indiquant que le stress peut en fait vous rendre plus forts, plus intelligents et plus heureux si vous apprenez à l'adopter. Votre stress peut vous aider à établir des liens et à renforcer vos relations. Votre cerveau est conçu pour apprendre du stress et pour améliorer sa capacité à apprendre des expériences difficiles. Quand vous changez votre vision, votre état d’esprit par rapport au stress vous changez la façon dont votre corps répondra au stress.

Votre corps répondra en effet, de façon positive en votre faveur au stress. La façon dont vous pensez et réagissez peut transformer complètement votre expérience en lien avec votre stress. Si vous voyez votre réponse au stress comme une aide pour vous, vous vous créez ainsi du courage, vous créez de la résilience. Le stress vous donne en fait accès à votre cœur, de pouvoir connecter avec les autres et votre environnement. Et votre cœur travail assez fort pour vous donner la force et de l’énergie;  et si vous choisissez de voir le stress que vous vivez dans ce sens, ainsi vous ferez face à toute sorte de challenge et vous aurez toujours confiance en vous en situation de stress et vous la retournerez en votre faveur.

De toute façon nous sommes tous aux prises par le stress accumulé dans notre vie. Peu importe de quel type se stress il s’agit. En fait le problème est le suivant : que pouvons-nous faire pour le mieux le gérer?


McGongial soutient dans son livre que si vous changez votre vision sur le stress et de le voir plutôt comme une force alliée votre corps réagira de la même façon; et ainsi le stress ne nuira plus à votre santé.

Votre stress est une force neutre. Par conséquent vous avez le choix de l’utiliser pour vous faire du bien ou du mal, pour la productivité ou la douleur. 

De ce fait, il faut voir votre stress comme un moyen de parvenir à votre fin. Vous devez en fait décider si cette fin sera la motivation ou l'angoisse.

Ce dont parle McGonigal concerne les deux types de stress : l'eustress et la détresse.

  • Eustress = bon stress.

Cela vous motive à faire quelque chose, vous construit, affecte votre carrière, vous propulse; et vous inspire et vous motive à aller de l'avant, stimule votre performance pour vous amener dans la zone optimale de stress (voir graphique plus haut).

  • Détresse = mauvais stress.

Il vous pèse d'inquiétude et de frustration. Vous fait basculer vers le côté droit du graphique et influence négativement vos performances; il affecte votre santé, affecte votre sommeil, votre humeur et vos relations, etc.

Dorénavant voyez votre stress est un cadeau. Il vous prépare en effet aux défis de la vie. Assurez-vous donc simplement que vous n'obtenez pas trop de bonnes choses -). Et voici comment faire avec les 11 tactiques.

Tactique # 1 / Prenez un souffle décontractant

La respiration nasale est la première chose à faire quand vous êtes stressées. Asseyez-vous juste deux minutes avec les lèvres jointes, les dents jointes; et vous inspirez pendant 3 à 4 secondes puis expirez pendant environ six secondes ou plus lentement encore. Répétez ceci et concentrez-vous sur le fait de ressortir votre ventre, car nombreux d'entre nous respirent moins profondément, ce qui provoque des tensions et de stress dans nos épaules et notre cou.

Sébastien Bailey dans son livre , révèle que le corps humain est équipé de quelques outils comme la respiration notamment diaphragmatique (diminue les battements de votre cœur et normalise votre pression sanguine); et la visualisation qui utilisé correctement vous permettra de mieux gérer votre stress. En fait cela fait une énorme différence. Une madame m’expliquait que le simple fait de le faire au quotidien la rendait plus heureuse, et en meilleure santé. Les gens lui demandaient comment vous faites? Je respire pendant deux minutes les matins.

Tactiques # 2 / Minimiser la situation

Le stress se produit généralement  lorsque nous croyons non seulement que nous ne sommes pas capables de faire face à une situation.  Mais aussi que la situation elle-même est importante. En fait un moyen simple de réduire votre niveau de stress consiste à revoir votre évaluation de la situation ce qui a pour effet de rendre le résultat moins crucial.

Bien entendu, l’inverse est vrai je veux dire si plus vous pensez  à la chose qui vous stresse, plus le stress va être est important. Le fait d’être anxieux par rapport à quelque chose; par exemple si vous ne pouvez pas vous entraîner cette petite voix à l’intérieur de votre tête qui va juste amplifier la situation en l'aggravant. 

En fait, vous créez des fantasmes catastrophiques dans votre tête face à certaines situations stressantes. Si vous êtes dans une situation stressante et que vous imaginez un fantasme catastrophique, la première étape consiste à vous rappeler que le scénario que vous imaginez peut sembler catastrophique, mais qu’il ne s’agit en réalité que d’un fantasme. Alors, rejetez-le tout simplement. Si vous pouvez vous arrêter et vous écouter, vous réaliserez probablement que c'est un scénario très improbable. Au lieu d’aggraver la situation posez-vous plutôt la question suivante: quelle est la meilleure façon de le gérer la situation?

Tactique # 3 /  Inverser votre fantasme négatif

 Plutôt que de considérer la version la plus négative de la situation, il faut aller dans l'autre sens et donner à la situation la tournure la plus positive possible. Par exemple, "Mado" pourrait changer sa pensée à ceci: je ne peux peut être pas m'entraîner aujourd'hui, mais je ne suis pas la première personne à être empêchée et je ne serai pas la dernière. Je m’entraînerai le lendemain; car ce n’est pas comme si vous ne vous entraîniez jamais;  en effet, vous le faite c’est juste qu’aujourd’hui ce n’est pas possible; ce n’est pas grave vous ferez votre mieux le lendemain. En réduisant l’importance et l’impact de la situation du fait de ne pas vous entraîner cela vous évite d’être inquiet et désemparé.

Tactique # 4 / Ayez de la gratitude et soyez positif

C’est vraiment facile à faire, en plus c’est gratuit. Vous valez plus que 2 minutes et je sais que vous avez les deux minutes en question; car cela vous fera des merveilles. Un autre truc pendant que vous respirez pourquoi ne pas dire merci pour toutes les choses dont vous êtes reconnaissant? Votre cerveau occupe le même espace. Il est impossible d’être inquiet, craintif lorsque vous remerciez. Donc, soyez plus reconnaissant. Vous ne pouvez pas rendre grâce et être inquiet en même temps.

Vous sentez vous stressé ou déprimés ? Une façon de mieux gérer ce sentiment de dépression est de penser à toutes les bonnes choses qui se passent dans votre vie en ce moment. Par exemple, même si je ne me suis pas entraîné aujourd’hui je ne fais pas de cela un drame vu que je suis en forme et en bonne santé. Quelles sont toutes les bonnes choses que vous vivez dans votre vie en ce moment? Prenez un bout de papier et écrivez-les tous. Avez-vous de bons amis sur qui vous pouvez compter? Un travail intéressant? Êtes-vous en bonne santé et en forme? Une famille qui vous aime? Il y’a de fortes chances que votre liste soit plus longue que cela.

Penser aux choses positives de votre vie détournera l'attention du stress négatif, ce qui vous permettra de vous sentir mieux. Plutôt que de vous soucier et d’être cynique, soyez positif, car cela vous aidera à augmenter votre niveau d'énergie pour votre prochain défi. Ainsi, à la fin de votre journée bien remplie, prenez quelques minutes pour réfléchir à ce que vous avez accompli plutôt qu'à ce que vous devez faire le lendemain. Cela «réduira votre niveau d'anxiété et vous aidera à mieux dormir.

Tactique #4 / Utilisez votre énergie mentale avec sagesse

 Essayez en fait de vous poser la question suivante: s’inquiéter de la situation vous aide-t-il vraiment? Y a-t-il quelque chose de mieux que vous pouvez faire avec toute cette énergie mentale?  Si vous utilisez votre mental pour vous inquiéter, vous n’aurez pas l’énergie nécessaire pour résoudre les problèmes qui vous causent le plus de chagrin. Par contre si vous gardez votre énergie pour quelque chose qui en vaut la peine, vous aurez plus de chances de régler la situation et vous vous sentirez mieux.

Tactique #5 / Entraînez-vous, mais n’exagérez pas

Lorsque vous vous sentez stressé, faire de l’exercice sur le long terme est peut-être l'une des meilleures choses que vous pouvez faire pour apaiser les nerfs effilochés. Une fois de plus cela dépends de nouveau de comment vous percevrez l’activité physique pour vous.

Pour moi l'exercice physique est mon antidépresseur numéro UNO.

Du point de vue de l'entraînement personnel pour la perte de poids par exemple, vous êtes évidemment au courant que le stress et la perte de poids sont inversement liés, n'est-ce pas? Plus vous êtes stressés, moins vous risquez de perdre du poids. Les personnes qui cherchent à perdre du poids savent qu'ils sont stressés. Dans notre société d’aujourd’hui on vous dit que l’exercice physique est bien pour votre corps c’est vrai, mais on ne vous dit pas que si vous en fait trop vous risquez de vous blesser. Courir ou soulever des poids par exemple n'est pas adapter à tout le monde. Marcher ou faire du vélo peut donner de meilleurs résultats. En fait vous devez juste bouger votre corps. Ainsi, essayez différents trucs et trouvez ce qui marche pour vous ou pour votre perte de poids.

Mais pourquoi l'exercice réduira-t-il votre stress?

En fait, il y a quelques explications possibles:

Endorphines: selon la clinique Mayo lorsque vous faites de l'exercice, votre cerveau fabrique beaucoup d'endorphines , des produits chimiques qui vous font du bien, du bien et du bien.

Norépinephrine: il semblerait  que la synthèse de la Norépinéphrine par votre cerveau lors de l’activité physique, aide à faire face au stress.

Selon l' Association américaine de psychologie, l’exercice donne à votre corps en fait, une occasion de mieux réagir au stress, ce qui le rend plus efficace. Et donc faire de l'exercice, c'est bouger. Il y a tellement de façons de le faire. D’après cette association, vous devez garder deux choses en tête pour votre activité physique :

  1. Faites quelque chose d'amusant. Trouvez un sport ou un exercice que vous aimez.
  2. Ne vous précipitez pas au-delà de vos limites. Afin rester en sécurité lors de vos exercices, prenez les choses lentement au début.

Tactique #6 / Faites une pause

Parfois, le meilleur moyen de faire face à un stress excessif consiste à s’en échapper. Bien sûr, vous pourriez littéralement essayer de vous en éloigner - un changement de décor et l'apport d'oxygène dans votre cerveau pourraient vous aider à voir les choses différemment. Mais vous pouvez également choisir une évasion mentale, en décidant de ne pas penser à la situation pendant un moment. Ou une pause peut tout simplement impliquer de prendre un temps d'arrêt (une journée dans la nature ?), de sorte que lorsque vous revenez à la situation, vous avez une nouvelle perspective. Bien sûr, s’échapper trop longtemps peut être une mauvaise idée. Par contre une courte pause peut vous aider à mettre les choses en perspective et vous apporter des avantages sur le long terme.

Tactique #7 / Parlez-en à vos amies, collègues, famille

Parfois, la meilleure façon de faire face à une situation stressante est de partager vos pensées avec quelqu'un d'autre plutôt que de porter seul le fardeau. Cela vous aidera réellement à vous sentir mieux. Vous devrez leur demander de l'aide si vous souhaitez bénéficier de leur aide. Voici comment un ami ou un collègue peut vous aider:

• Vous écouter et compatir.

• Vous remettre en question par rapport à vos hypothèses sur ce qui se passe: «Êtes-tu sûr que c'est ce que cela signifie? Les choses que vous vous imaginez dans votre tête peuvent sembler beaucoup moins agressives qu'elles ne le sont en réalité.

• Vous aider à trouver une alternative à la situation.

• Vous prêtez ou vous donnez le soutien physique ou financier qui atténuerait la cause de votre stress, etc.

En effet, c’est ce à quoi servent les amis. Alors, n’ayez pas peur de leur demander de l’aide.

Tactique #8 / Posez-vous les bonnes questions (et agissez sur les réponses)

Lorsque vous êtes stressé, vous vous posez souvent de mauvaises questions. En posant les bonnes questions, vous pouvez comprendre pourquoi vous êtes stressée. Et une fois que vous le savez, vous pouvez prendre les mesures appropriées pour agir sur ce qui vous stresse.

Alors, quelles sont les bonnes questions? Eh bien, ce ne sont pas celles pour lesquelles vous commencez à vous critiquer et vous énerver (par exemple, comment ai-je pu être si stupide? Qu'est-ce qui m'a fait penser que je pouvais y faire face?). Au lieu de cela, les questions à poser sont simples et impliquent de faire quelque chose de concret comme celles-ci:

• Quelle est en fait  la cause réelle de mon stress?

• Que puis-je faire pour réduire les exigences de la situation?

• Quels sont les autres moyens d'y remédier à la cause ?

• Que puis-je faire pour augmenter mes ressources?

• Qu'est ce que peuvent faire les autres pour aider?

• Que dois-je faire et dans quel ordre?

• Est-ce que cette cause de stress, ou quelque chose de similaire, est susceptible de se reproduire?

• Si oui, que puis-je faire pour le préparer?

En apprenant de vos expériences, vous pouvez commencer à développer votre système immunitaire de stress. Ce qui signifie que vous êtes moins susceptible de souffrir du stress dans le futur, ou du moins vous irez mieux.

Tactique #9 / Faire face la situation

Vous pouvez soit accepter les demandes et les pressions que les gens vous imposent, soit les contester. La confrontation avec le problème est parfois la meilleure façon de réduire le stress que vous ressentez. Par exemple, vous pourriez dire à un collègue: «Je sais que j'ai dit que nous allions nous rencontrer cet après-midi. Mais je crains que je ne puisse plus continuer.» En faisant face à la situation,vous vous rendrez compte que la situation n’est pas aussi mauvaise que vous le pensiez. En vérité, il est préférable de faire savoir à votre collègue ou ami ce que vous ressentez et ils vous respecteront davantage pour votre honnêteté.

Tactique #10 / Dormir suffisamment

Quand vient le moment du dodo, fermez simplement tous vos appareils et filez vous coucher. À l'heure précédant votre dodo, vous pouvez lire un livre ou prendre un bain ou aller vous promener ou tricoter? Bref peu importe ce que vous faites, mais faites autre chose que le temps passé devant l'écran. Faites quelque chose de différent pour que votre cerveau ne réagisse pas constamment.

Est-ce que fermer tous vos appareils est un problème pour vous?

Vous me direz peut-être: j’utilise mon téléphone comme outils de lecture et pour d’autres trucs. Le grand changement. C'est un grand changement, mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle? Cela fait une grande différence quand vous commencez à dormir un peu plus. C'est juste énorme, je veux dire, cela affecte votre métabolisme,votre humeur. Cela a des effets sur beaucoup d’autres choses. Nous savons tous que nous sommes plus heureux et en meilleure santé lorsque nous dormons davantage. En fait, les personnes qui sont en forme et ont du succès prennent le temps de se déconnecter, car trop de technologies impliquent aussi beaucoup de stress.

Une grande chose qui vous aidera c’est la récupération. Et cela passe par le sommeil. Vous savez, des gens me dises parfois qu’ils sont fatigués après leur travail; ils s'entraînent pourtant, mais n’arrivent pas à obtenir les résultats qu’ils souhaitent. Donnez-vous une chance à votre corps? Vous oublier peut être quelque chose. Vos muscles se construisent réellement lorsque vous vous reposez pas lorsque vous travaillez.

Tactique #10 / Riez

Lorsque le stress m'agresse, je dois parfois rire de lui.

Il y a des moments où je me tiens derrière mon ordinateur, me sentant agressé par les exigences de la vie alors que je me tiens à rédiger un article de blog pour la famille GOMANI, puis je réalise juste à quel point toute la situation est ridicule et je me mets à rigoler.

La recherche dit que vous devrez continuer à rire. La clinique Mayo écrit que le rire peut «stimuler la circulation sanguine et favoriser la relaxation musculaire, deux facteurs qui contribuent à réduire certains des symptômes physiques du stress».

Tactique #11 / Sourire

Le simple fait de sourire aide à réduire le stress. Je sais que cela semble trop simple, trop cliché. Mais comme les rires, les sourires fonctionnent.

Des psychologues de l’Université du Kansas ont mené une expérience où certains participants ont souri et d’autres ont adopté une expression neutre . Les scientifiques ont mesuré l'activité cardiovasculaire des participants et ont constaté en fait que ceux qui souriaient pendant l’expérience avaient des fréquences cardiaques plus basses que ceux qui n'avaient pas souri.

Des fréquences cardiaques plus basses signifient généralement que vous êtes moins stressé, il semble donc que le fait de sourire peut vous aider à gérer le stress.
sourire pour réduire le stress

Sourire ça fait du bien

Dans une autre étude, des scientifiques ont injecté du Botox à des participants déprimés pour les empêcher de froncer les sourcils. Après plusieurs semaines, les chercheurs ont comparé le groupe Botox à un groupe de contrôle qui n'avait pas été empêché de froncer les sourcils. Dans le groupe témoin, 7% des personnes avaient commencé à se remettre de leur dépression. Mais pour le groupe Botox, ce nombre était de 27%.

Il y a deux points à retenir de cette deuxième étude:

  1. Évitez de froncer les sourcils.
  2. Les expressions faciales sont puissantes. Un simple sourire peut écarter les montagnes de stress et vous laisser glisser à travers.

Résultat: plus de sourires=moins de stress.

Dernière pensée

Le stress se présente sous toutes les formes et taille. Cela affecte chacun de nous différemment. Votre perception à la situation définira comment vous aller répondre;  et chacun préférera combattre le stress de différentes manières. La bonne nouvelle est que vous n’avez pas à le laisser vous envahir et pourrir votre vie. Faites appel à ces 11 tactiques. Plus vous les pratiquez, plus vous deviendrez capable de reprendre le contrôle, vous soulager et booster votre forme. Vous pouvez anticiper votre stress avant qu'il ne se produise réellement. Si vous pouvez savoir quels sont les signes révélateurs de votre stress; vous pouvez prendre des mesures préventives et le stopper même avant même qu'il ne commence.

Avez-vous aimé cet article? 

C'est quoi ton plus gros challenge?

Qu'allez-vous essayer de mieux  ?

Comment gérez-vous votre stress au quotidien ?

N’hésitez pas à  laisser un commentaire


Merci d'avoir lu et partagez ce post avec votre entourage afin qu'eux aussi puissent mieux gérer leur stress et d’être en forme.

Jusqu’à la prochaine communication gardez la pêche!

Avec Amour et Gratitude

>

Ne Loupez aucune news de LA FAMILLE GOMANI