EST-CE QUE LE LAIT DE CHÈVRE EST MEILLEUR QUE LES AUTRES LAITS?

Points Forts:

  1. Le lait de vache est de plus en plus remis en question
  2. De plus en plus de personnes se tournent vers d’autres types de laits
  3. Si vous êtes allergique aux produits laitiers n'y touchez pas
  4. Si vous avez des doutes vérifiez toujours l'étiquette nutritionnelle

Dans certains pays, le lait de vache est de loin le type de lait le plus populaire, le plus répandu des lait principalement en raison de la commercialisation; de la surveillance exercée par le gouvernement et du fait que les vaches sont généralement plus dociles et faciles à gérer que les autres animaux producteurs de lait.

En fait, le lait de vache est le type de lait le plus disponible sur le marché; En réalité ce qui signifie généralement qu'il est aussi le moins cher; même si le prix du produit est fortement réglementé par des entités gouvernementales. Cependant, le fait que ce soit le type de lait le plus populaire dans certains pays; ne signifie cependant pas qu'il est le meilleur ou le plus riche en nutriments.

Une méfiance, qui n’existait en fait pas il y a encore quelques décennies, s’est installée vis-à-vis du lait de vache. A cet égard de nombreuses alternatives sont aussi possibles.

Eh oui, le lait de vache est effectivement depuis peu remis en question

De plus en plus les consommateurs s'intéressent davantage à leur santé; ils accordent de plus en plus d'attention aux ingrédients; et aux informations nutritionnelles des produits qu'ils achètent et qu'ils incorporent effectivement dans leur corps.  De plus en plus de personnes se tournent vers d’autres types de laits (chèvre, mouton, brebis,  végétal à base de plantes).

Mais personnellement je ne consomme plus de produits laitiers. En fait si j’écris cet article, c’est pour partager avec vous quelques trucs que j’ai trouvés sur les produits laitiers; pour celles ou ceux qui cherchent des alternatives aux produits laitiers notamment le lait de vache. Bref chacune et chacun se fera en effet sa petite idée des produits laitiers. Petite parenthèse que je referme ,-).

Si les laits végétaux séduisent de plus en plus, le lait de chèvre s’impose aussi. Mais sont-ils préférables au lait de vache ?

Quel lait est alors le meilleur pour votre santé ? Quels sont en fait les bienfaits du lait de chèvre ? Pourquoi le lait de chèvre semble en fait être plus sain?

 Le lait de vache

 En premier lieu, dès notre plus jeune âge, on nous a toujours dit de boire notre lait. Car cela nous aidera à devenir forts. Cependant, lorsque la plupart d'entre nous entendent «bois ton lait», nous pensons immédiatement au lait de vache.

lait vache chèvre enfants jeune âge

Il existe des alternatives au lait de vache pour les enfants

Il peut être en fait effrayant de se rendre compte que les conseils nutritionnels que nous avons reçus toute notre vie étaient basés sur des mensonges. Cependant, c’est la réalité du monde dans lequel nous vivons. Ce que les campagnes de publicité et les organismes de santé reconnus recommandent en effet comme étant en fait bon pour la santé; peut en fait nous rendre très malade, et inversement. Une grande partie de ce qu’on nous dit en fait d’éviter peut nous procurer une santé optimale.

Le lait de vache en est en effet  un parfait exemple. Le lait de vache est depuis longtemps considéré comme une excellente boisson pour les enfants et comme quelque chose que vous devriez boire tous les jours.

Continuez à lire pour en apprendre davantage sur les raisons pour lesquelles vous ne devriez en fait pas consommer de lait de vache et sur “les alternatives” qui existent.

POURQUOI DEVRIEZ-VOUS EN FAIT ÉVITER LE LAIT DE VACHE ?

  Il y a en fait des dizaines de raisons de réduire voire arrêter votre consommation de produits laitiers. Voici en réalité quelques-unes des plus importantes :

  • Les produits laitiers peuvent augmenter en fait le risque de cancer du sein chez les femmes. Des recherches indiquent qu’une consommation accrue de produits laitiers expose également les hommes à un risque accru de cancer de la prostate, des poumons.
  • Le lait de vache industriel n’est en fait  pas une bonne source de calcium. Le lait de vache (et les produits laitiers) forme aussi des acides dans votre corps. Lorsqu’il devient en fait acide, votre corps essaie d’équilibrer le pH en puisant davantage de calcium (alcalin) dans vos os. Avec le temps, de plus en plus de calcium s’échappe des os et finit par provoquer l’ostéoporose.
  • Le lait de vache contient des protéines allergènes, telles que la caséine, qui peut causer des allergies chez de nombreuses personnes, ce qui peut entraîner une inflammation, des maladies auto-immunes et aussi le diabète.
  • Le lait de vache contient en fait un sucre appelé lactose qui peut être difficile à digérer pour de nombreuses personnes, ce qui entraîne des symptômes d’intolérance au lactose, comme la diarrhée, les nausées, les crampes, les gaz et les ballonnements.


  • Boire régulièrement du lait de vache a été associé en effet à des affections inflammatoires telles que l’acné, l’asthme et la goutte. En arrêtant de consommer des produits laitiers, beaucoup trouvent en effet un soulagement à ces symptômes.
  • La dangerosité des hormones contenues dans le lait de vache est un argument souvent aussi mis en avant par les personnes qui ne consomment pas de produits laitiers. En fait, les hormones contenues dans le lait de vache sont naturelles ( dans le système de la vache) et non naturelles ( quand ils viennent de l’extérieur). Les antibiotiques, les hormones et autres produits actuellement administrés à certaines vaches laitières peuvent en fait être nocifs. Ce sont des facteurs de croissance destinés à faire en fait grossir rapidement les veaux. En effet, ils sont soupçonnés de favoriser certains cancers (colorectal, prostate, sein).
  • Des études ont montré que la consommation de lait de vache entraîne effectivement une prise de poids. Le lait écrémé et le lait à 1% ne valent en fait pas mieux que le lait entier. Éliminez par conséquent complètement le lait de vache.

Alors, quelles sont les vraies différences entre le lait de vache, et les autres laits? Quel est en fait le meilleur choix pour vous?

Différence entre lait de vache et lait de chèvre

Les deux laits en fait sont assez proches dans leur composition. Tous contiennent beaucoup de calcium (voir plus loin), mais il y a quelques petites différences à explorer.

La caséine

Tout d'abord, le lait contient de nombreux types de protéines, dont une appelée caséine. Elle constitue en fait  la majeure partie des composants azotés du lait. En fait, la caséine représente près de 80% de la teneur totale en protéines du lait. En outre, il existe plusieurs formes de caséine dans le lait, y compris la bêta-caséine (qui est la plus courante). La bêta-caséine elle-même se présente également sous plusieurs formes différentes, parmi lesquelles la bêta-caséine A1 et la bêta-caséine A2. La protéine alpha s1-casein, est en fait identifiée comme l'un des principaux allergènes du lait de vache.

protéines lait vache allergique
Schéma de base illustrant les différentes protéines contenues dans le lait de vache


Les recherches menées par le MIT montrent en fait que la composition en protéines du lait ne se chevauche que de 85% et qu'il existe différentes variantes de protéines et de sucres dans le lait de chaque mammifère. Une de ces variantes est en effet la quantité d’alpha s1-caséine dans le lait de vache et de chèvre. En effet, la protéine alpha s1-caséine dans le lait de vache représente environ 30% de la protéine totale contenue dans le lait. D'autre part, le lait de chèvre ne contient qu'environ 20% de caséine alpha-s1 (33% de moins)  Et, dans certaines races de chèvres sélectionnées, environ 10% seulement (66% de moins), mais elle en contient quand même! 

La lactalbumine

La lactalbumine du lait de vache provoque en fait une réaction allergique chez de nombreux individus, un problème grave, surtout pour les jeunes enfants. 

Par conséquent,  si vous êtes intolérant au lactose, vous pouvez éventuellement passer au lait d'un autre animal (ici, la chèvre) et subir peu ou éventuellement pas d'effets secondaires.

Étant donné que le lait de chèvre contient nettement moins d'alpha s1-caséine. Par contre les personnes allergiques ou sensibles au lait de vache devraient tout simplement l’éviter et se tourner vers d’autres alternatives. 

Le lait de chèvre ne contient en effet pas autant de protéines alpha-caséine, ce qui ne signifie pas que le risque de provoquer une inflammation est impossible. 

Mon conseil: si vous êtes allergique aux produits laitiers, à cet égard évitez-les tout simplement !

La distinction entre le lait ordinaire et le lait de type A2 

Des études ont en effet été menées sur les avantages ou les risques pour la santé de la consommation de lait avec la protéine bêta-caséine A1. Dans de nombreux cas, la bêta-caséine A1 a été associé à des effets secondaires nocifs, notamment le diabète, des problèmes digestifset des maladies cardiaques... 

De nombreux essais sur les animaux ont également été réalisés, associant en effet la protéine bêta-caséine A1 aux risques néfastes pour la santé, ce qui a permis de mieux faire comprendre à la population que le lait A2 constitue le choix le plus sain même si le risque est faible. La recherche est toujours en cours là-dessus bien sûr...

Les avantages du lait de type A2 

Pour ceux qui sont intolérants au lactose, le lait est en effet souvent la cause. Cependant, de nombreuses études menées ont spécifiquement lié le peptide opioïde BCM-7 libéré par la protéine bêta-caséine A1 comme étant ainsi la cause de l’inconfort le plus souvent associé à une intolérance au lactose.

En soi, le lait A2 ne procure en effet  aucun avantage particulier; mais il a été simplement montré (dans les études observationnelles menées jusqu'à présent); qu'il est plus facile en fait à digérer pour les personnes intolérantes au lactose. Ce qui explique en fait  pourquoi de nombreuses personnes qui tolèrent moins le lait de vache la boivent. 

 Intolérances et allergies: quel lait choisir ?   

Ce qui est sûr, c’est qu’il y a en fait moins de caséines et plus de protéines de petit-lait (whey) dans le lait de chèvre (voir tableau ci-dessous). Le lait de chèvre contient peu de caséine alpha-S1, qui est allergénique, mais contient plus de bêta-lactoglobuline que le lait de vache, une autre protéine allergénique ! Il y a en effet un peu moins de lactose dans le lait de chèvre. Mais la différence est faible : par exemple, pour le lactose, c’est 0,2 à 0,5% de moins. 

 Protéines
Lait maternel
Lait de vache
Lait de chèvre
Lait de brebis
Caséines dont :
3.0 – 5.7
25.2 – 29.5
23.7 – 25.8
45
α-s-caséine
Absente
12.2-15
7.5 – 8.8
21
β-caséine
3.0 - 5
9-9.8
10.3 – 14.5
16.1
Κ-caséine
1-3
3.2-3.5
1.8
4.5
Autre
-
0.8-0.9
4.9
3.0
Protéines de petit-lait dont
4-6
5-7
8.2
-
α-Lactalbumine
2-3.6
0.8-1.2
2.2
1.3
β-lactoglobuline
Absente
2-3
4.9
8.4
Lactoferrine
1-3
traces
Inconnu
Albumine
0.3-0.4
0.4
1.2
0.6
Immunoglobulines
0.5-1.25
0.7-0.9
Inconnu
2.3

Composition moyenne en g/litre et distribution des protéines dans le lait de diverses espèces (FAO). 

 Intolérance au lactose 

Les trois laits contiennent en fait  la même quantité de lactose, sucre contenu dans le lait. "Si on est intolérant au lactose, vous pourrez éventuellement aussi le substituer par un autre !". Les laits sans lactose ou  végétaux constituent les alternatives les plus courantes, notamment les boissons au soja, le lait de riz... 

Allergie aux protéines de lait

La nature des protéines (vache, chèvre, brebis) ne joue en fait pas sur le côté allergisant. Quand il y a un diagnostic d’allergie aux protéines de lait de vache (pathologie rare qui touche 1 à 4 % des enfants et disparaît en effet spontanément avec l’âge dans 91 % des cas). En fait cela est lié au système immunitaire immature de l’enfant dans la plupart des cas. Ces enfants peuvent donc être aussi allergiques aux protéines des autres laits d’origine animale. "Si quelqu’un est allergique aux protéines de lait de vache, il serait dangereux de lui faire tester le lait de chèvre ou de brebis,car il y a des chances que la personne y soit aussi allergique". Une allergie aux protéines de lait, quelle qu’elle soit, doit être en fait  confirmée par un médecin qui conseillera alors des alternatives au patient allergique. 

Ainsi en cas d’allergie aux protéines de lait de vache, il n’est pas recommandé de substituer le lait de vache par du lait de chèvre dans la mesure où les protéines du lait de chèvre restent similaires à ceux du lait de vache, ce qui peut également entraîner des réactions allergiques. 

Santé cardiovasculaire : match nul 

Certaines études (voir plus loin) ont trouvé en effet que le lait de chèvre était un peu plus gras que le lait de vache (d’autres études ont trouvé le contraire). On trouve en effet, un peu plus d’acide caprique (acide gras saturé à chaîne courte) dans le lait de chèvre; et aussi un peu plus des deux acides gras à chaînes longues (palmitique et stéarique) dans le lait de vache, sans qu'on sache très bien les implications cliniques (voir tableau). Mais on considère souvent que les acides gras saturés à chaîne courte sont préférables aux acides gras à chaîne longue. Donc il y a là un petit avantage au lait de chèvre. Mais le lait de vache apporte plus de graisses mono insaturées, elles aussi bonnes pour la santé cardiovasculaire. 

D'une manière générale, à dose modérée, les acides gras saturés ne posent en fait guère de problème pour le cœur et les vaisseaux. 

Acides gras (g/100 g)
Chèvre
Vache
Saturés
69
69
dont caprique (C10 :0)
9.6
3
dont palmitique
24.6
28.7
dont stéarique (C18 :0)
8.85
11.20
Mono-insaturés
24.5
27.5
Polyinsaturés
3.70
4.05
dont oméga-6
1.78
2.83
dont oméga-3
0.44
0.56
rapport oméga-6/oméga-3
5.00
6.00

 Tableau des acides gras contenu dans le lait de chèvre et dans le lait de vache

Hormones, facteurs de croissance : avantage au lait de chèvre 

Il y a en fait des hormones et des facteurs de croissance dans les laits de vache et de chèvre. Mais comme les chèvres sont de plus petite taille, on peut imaginer qu'il y a moins de PROTÉINE mTOR d'IGF-1 (facteur de croissance) dans les laitages de chèvre et de brebis que dans ceux des vaches, ce qui est une bonne chose, même si l'IGF-1 du lait n'a probablement pas une influence considérable sur le niveau de notre IGF-1 . 

On trouve aussi logiquement moins d’estrogènes dans le lait de chèvre que dans le lait de vache, là encore un point positif. Voir cette étude

Vue d’ensemble sur le lait de chèvre 

Pourquoi du lait de chèvre 

le lait de chèvre vs lait de vache 

Le tableau ci-dessous présente les principales différences entre le lait de chèvre et le lait de vache sur le plan nutritionnel, énergie, éléments vitamines etc...

Nutriments
lait de chèvre (250ml)
lait de vache (250ml)
NRJ
743 kj
657 kj
protéine
9.18g
8.12g
calcium
345 mg
291 mg
fer
0.13mg
0.08mg
potassium
526 mg
340mg
magnésium
36mg
26mg
vitamine B-6
0.119mg
0.093mg
Vitamine C
34 mg
0mg
gras
10-25g
8-17g
lactose
11g
12g

 Nutriments contenus dans le lait de chèvre et le lait de vache

Si vous regardez ce qui précède, il est facile de dire que le lait de chèvre et le lait de vache ont en fait des compositions nutritionnelle sassez similaires. Bien que dans certains pays on a tendance à s'intéresser plus au lait de vache. Il existe en effet un certain nombre de raisons liées à la santé de choisir le lait de chèvre. L'une des choses préférées à propos du lait de chèvre est en fait sa composition chimique. Même si elle varie d'une chèvre à une autre,  selon la race, et selon son alimentation. 

Si vous consommez des produits laitiers ce que vous devez vraiment savoir, c'est pourquoi chacun de ces nutriments est bon et pourquoi cela semble rendre le lait de chèvre nutritif (sain).

 Que signifie vraiment nutritif

Dans la plupart des cas, lorsque quelqu'un demande si quelque chose est nutritif, il demande en fait si l'aliment favorise la bonne santé. 

Tout d'abord, examinons certains des éléments nutritifs contenus dans le lait de chèvre par rapport aux éléments nutritifs contenus dans le lait de vache. 

lait chèvre bon pour croissance
Le lait de chèvre serait meilleur pour les enfants

Énergie 

La densité énergétique des aliments est tout aussi importante. C'est en fait  la quantité d'énergie contenue dans un aliment donné par gramme. Nous avons aussi besoin d’énergie pour la maintenance ainsi que la croissance; cela nous garde au chaud et actif aussi. En fait, l'énergie fournie par les aliments est généralement fournie par les protéines, les lipides et les glucides. 

 Les minéraux Calcium, fer, potassium et magnésium 

Le calcium, le fer, le potassium et le magnésium sont en effet tous des minéraux. Les minéraux donnent en effet à notre corps ce dont ils ont besoin pour fonctionner et se développer.

Le calcium

Pour commencer, le calcium est stocké presque exclusivement dans nos os et nos dents, ce qui les rend solides.

Vos muscles et vos vaisseaux sanguins dépendent en fait du calcium pour se contracter et pour s’étendre, et pour aider à libérer les enzymes et les hormones qui ont également une incidence sur presque toutes les fonctions du corps.

Le lait de chèvre est effectivement une très bonne source de calcium ou de protéines.  Un verre de lait de chèvre fournit en fait en moyenne 33% de l’apport quotidien en calcium (contre 25% pour le lait de vache); et 17% de l’apport quotidien en protéine par jour. Le calcium alimentaire est non seulement important pour protéger la densité minérale osseuse avec le vieillissement, mais il semble également avoir un effet préventif contre le cancer colorectal.

Un verre de lait de chèvre fournit en fait en moyenne 33% de l’apport quotidien en calcium (contre 25% pour le lait de vache) et 17% de l’apport quotidien en protéine par jour. Le calcium alimentaire est non seulement important pour protéger la densité minérale osseuse avec le vieillissement, mais il semble également avoir un effet préventif contre le cancer colorectal.

Le fer 

le fer est en fait responsable du transport de l'oxygène des poumons vers les tissus et fournit également de l'oxygène aux muscles. La croissance cellulaire, les fonctions corporelles normales et le développement du corps sont maintenus aussi par le fer. 

Le potassium

Par ailleurs, vos muscles, vos nerfs et vos cellules dépendent tous du potassium pour maintenir une fonction normale. Il aide également votre corps à réguler la pression artérielle, la teneur en eau dans les cellules et le rythme de votre cœur.

Le magnésium

Enfin, le magnésium. Ce minéral aide à réguler la fonction musculaire et nerveuse, ainsi que la glycémie et la pression artérielle. 

Vitamines B-6 et C 

Les vitamines sont aussi un autre groupe de composés semblables aux minéraux dont dépend le corps pour rester en bonne santé.

La vitamine B-6 est en fait importante aux processus métaboliques essentiel; aide en fait à maintenir une fonction surrénalienne saine et calme / maintiens aussi votre système nerveux. 

La vitamine C agit en fait en tant qu'anti oxydant et protège les cellules contre les dommages (causés par les radicaux libres - composés formés lors du processus de conversion des aliments en énergie). La vitamine C peut aussi aider à réparer et à régénérer les tissus et à les protéger contre les maladies cardiaques, tout en aidant le corps à incorporer le fer dont il a tant besoin.

Le gras 

le pourcentage de graisse dans le lait de chèvre dépasse en fait celui de la du lait de vache. Très probablement dû au fait que le pourcentage moyen de matières grasses du lait de vache est un élément variable, souvent compris entre 3,0 et 6,0%. Il existe également des différences distinctes dans la composition en graisse selon la race. Il faut se rappeler cependant, que la qualité et la quantité des aliments, la saison génétique, le stade de lactation, etc. influencent la composition moyenne du lait de chèvre.

Le cholestérol

En ce qui concerne le cholestérol, le lait de chèvre se distingue spécifiquement du lait de vache. Généralement,  le lait de vache contient environ 14 à 17 mg de cholestérol par 100 g de lait (en fonction de la quantité de matière grasse), tandis que le lait de chèvre est généralement enregistré à raison de 11 à 25 mg par 100 g de lait. Mais une trop grande quantité de cholestérol, de gras saturés peut nuire à votre santé lorsque vous essayez d'atteindre un taux de cholestérol sain.  Limitez ainsi la quantité de graisses saturées et de cholestérol dans votre alimentation. 

Le lait de chèvre semble meilleur pour le corps

bon pour corps vitamines minéraux

 Le lait de chèvre contient plus de vitamines et de minéraux

Saviez-vous que le lait de chèvre naturel contient plus de vitamines et de minéraux que le lait de vache? En fait, le lait de chèvre peut fournir 13% de plus de calcium, 47% de vitamine A, 134% de potassium et des teneurs en niacine assez intéressante. Il est également plus riche en vitamine B,C, chlorure, cuivre et manganèse. Une étude a également indiqué que le lait de chèvre contient de 27% à 28% du sélénium, un nutriment essentiel. Le lait de chèvre contient également des niveaux plus élevés de taurine que le lait de vache (essentiel pour la fonction cardiovasculaire, ainsi que pour le développement et la fonction des muscles squelettiques, de la rétine et du système nerveux central). 

Contiens moins de lactose

On constate généralement que la concentration de lactose est inférieure en fait à celle du lait de vache. En effet, le lait de chèvre possède 4,1 à 4,7 g de lactose pour 100 gr de lait de chèvre  contre 4,8 à 5 g grammes de lactose pour le lait de vache

En effet,il arrive souvent qu’une personne ne tolérant pas le lait de vache assimile mieux le lait de chèvre. Néanmoins, il est nécessaire de prendre des précautions, car chez certaines personnes intolérantes aulactose,même cette faible quantité peut provoquer des effets indésirables. 

Moins allergène 

lait chèvre moins allergène santé
Le lait de chèvre est moins allergène 

Les allergies aux produits laitiers sont en effet très répandues, ce qui rend la consommation de lait impossible pour de nombreuses personnes.

Le lait contient en fait deux types de protéines: typiquement 80% de caséine et 20% de lactosérum. Il y a quatre protéines de caséine constituant les 80%: l'alpha s1-caseine, l'alpha s2-caséine, la bêta caséine (variantes A1 et A2 - un peu plus loin à ce sujet dans l’article!...) et aussi la kappa-caséine.

Saviez-vous que la principale raison d'une réaction allergique au lait est due en fait à la présence d'alpha s1-caséine? Le lait de vache contient généralement environ 30% d’alpha s1-caséine alors que le lait de chèvre contient le plus souvent environ 20% d’alpha s1-caséine, ce qui réduit quand même les réactions allergiques indésirables au lait.

NB: Si vous êtes allergiques au lactose, il est préférable d’éviter tout simplement du lait animal et optez plutôt pour des laits végétaux.

Facile à digérer 

facile digestion moins de ballonnements
Le lait de chèvre prend moins de temps à être digéré

L’intolérance au lactose est en fait très répandue, ce qui rend souvent la vie difficile à bien  de nombreuses personnes. Bien que le lait de chèvre ou de brebis soit considéré comme alternatives. Ils sont en fait structurés différemment et peuvent donc être mieux tolérés par ceux qui tombent malades après avoir bu du lait de vache.

Le lait de vache est en effet souvent plus difficile à digérer pour de nombreuses personnes; en raison aussi des niveaux plus élevés d’alpha s1-caséine et de la présence d’A1 bêta-caséine. La protéine A1-beta-caséine libère en fait  un fragment de protéine (BCM-7) pendant la digestion et de plus en plus de preuves suggèrent que ce fragment de protéine est la cause de la gêne digestive.

La bonne nouvelle

La bonne nouvelle est en fait que le lait de chèvre contient les 2 protéines, mais avec des niveau de A1 bêta-caséine plus faible que chez la vache! Comme le lait de chèvre est naturellement homogénéisé, en plus de sa structure plus grasse elle est en effet plus facile à digérer. Le lait de chèvre a aussi la structure protéique la plus proche du lait humain que celle du lait de vache; ce qui signifie que notre corps peut absorber et traiter davantage d'éléments nutritifs du lait de chèvre (par rapport au lait de vache), et il pose moins de dommage à notre système digestif.

Les particules de lait de chèvre sont en fait  naturellement de beaucoup plus petites tailles que les particules de lait de vache : cela favorise l’homogénéisation. Et lorsque les particules sont plus petites, le lait est plus digeste. Il présente ainsi une structure adipeuse naturellement homogénéisée et forme un caillot plus doux pour l'estomac; ce qui les rend beaucoup plus faciles à digérer pour la plupart des gens. Le lait de chèvre en fait est naturellement homogénéisé. Il est donc plus facilement digéré et absorbé que le lait de vache.

Parce que le lait de chèvre contient moins d'alpha s1-caséine et plus d’A2 bêta-caséine (ce qui le rend plus semblable au lait humain), le lait de chèvre forme un caillé plus doux dans l'estomac, qui facilite également la digestion et l'utilisation des protéines.

En outre, le lait de chèvre contient moins de sucres, également appelé lactose, que certaines personnes, avec l’âge, ont du mal ou perdent complètement la capacité à digérer.

La recherche

La recherche suggèrent également que le lait de chèvre peut améliorer la capacité du corps à absorber des nutriments importants provenant d'autres aliments. En revanche, il est connu que le lait de vache interfère avec l’absorption de minéraux essentiels comme le fer et le cuivre lorsqu’ils sont consommés au même repas. Mais le lait de chèvre contient légèrement moins de lactose que le lait de vache - environ 12% de moins par tasse - et, en fait, le pourcentage en lactose devient encore plus bas lorsque le lait de chèvre est transformé en yaourt.  Les personnes présentant une légère intolérance au lactose peuvent donc trouver le lait de chèvre moins perturbant pour la la digestion que le lait de vache.

Mais prenez vos précautions.

Il faut en fait environ deux heures de digestion pour un adulte en bonne santé qui a consommé du lait de vache. Tant dis que le lait de chèvre est digéré en même pas une heure de temps à peine et produit par conséquent bien moins de troubles gastro-intestinaux.

Tous ces points font en fait du lait de chèvre un excellent choix si vous êtes un consommateur des produits laitiers ou si vous souffrez souvent de ballonnements, de gaz ou de maux d'estomac qui pourrait être dus à la consommation de lait de vache.

Si vous digérez mal le lait de vache, optez pour le lait de chèvre en général serait mieux tolérer par votre organisme. Des études ont montré en fait que le lait de chèvre est légèrement alcalin par rapport à la légère acidité du lait de vache. Ainsi peut être digéré par le corps humain en environ 20 minutes, alors que le lait de vache entre 2 à 4 heures. Néanmoins, il est nécessaire de prendre des précautions, car chez certaines personnes même de faibles quantités peuvent provoquer des effets indésirables.

Capacité d'absorption des nutriments 

nutriments vitamines absorption énergie

L'absorption des nutriments semble être favorisé par le lait de chèvre

L'absorption du calcium est en fait facilitée par les protéines du lait de chèvre. De plus, des études chez l'animal suggèrent que le lait de chèvre semble aussi améliorer l'absorption de minéraux importants comme le fer et le zinc. Cela contraste en fait à la fois avec le lait de vache - qui nuit quelque peu à l'absorption du fer - et le lait de soja, qui contient des composés appelés phytates, qui altèrent l'absorption du calcium et du fer.

 Riche en  pré biotiques pour la santé intestinale

 De nombreuses personnes recherchent en effet des solutions de remplacement au yogourt ou aux produits de culture non laitiers pour les avantages en termes de santé offerte par les bactéries «probiotiques» vivantes et actives qu'elles contiennent.  Le lait de chèvre contient des composés uniques qui offrent en effet encore plus des éléments pour la santé intestinale: des glucides «pré biotiques» qui nourrissent les bactéries bénéfiques qui vivent dans nos entrailles, contribuant ainsi à cultiver un écosystème intérieur varié et prospère.

Les types de pré biotiques contenus dans les produits laitiers de chèvre sont en fait appelés oligosaccharides; ce sont en effet les mêmes types de sucres présents dans le lait maternel humain qui sont chargés de soutenir les «bonnes» bactéries; présentes dans le tube digestif pour la santé du nourrisson. Vous ne les trouverez par conséquent pas dans les laits de vache ou les laits à base de plantes. Mais comme le lait de vache, le lait de chèvre n’est pas recommandé aux nourrissons parce qu’il est trop riche en minéraux et en protéines et trop pauvre en acides gras essentiels que les jeunes reins ne toléreraient. 

La taille des globules gras 

La taille moyenne des globules gras dans le lait de chèvre est en effet plus petite que dans le lait de vache et forme un caillé plus petit et plus doux dans l'estomac. Les enzymes de l'estomac décomposent en fait plus rapidement le caillé fin et doux, ce qui facilite la digestion du lait de chèvre. Il est en fait naturellement homogénéisé, augmentant la facilité avec laquelle votre corps le digère. 

Acides gras à chaîne courte et moyenne 

Comme mentionné plus haut, le lait de chèvre contient en fait beaucoup plus d'acides gras à chaîne moyenne et à chaîne courte que le lait de vache. Les recherches suggèrent que ces acides gras sont digérés en effet plus rapidement, fournissent une énergie rapide pour le corps et sont associés à de nombreux autres avantages pour la santé

Texture et Saveur 

saveur texture lait chèvre

 La consistance va varier selon l'espèce

Contrairement au lait de soja, au lait de coco ou au lait de noisette, le lait d'origine animale est en fait différent dans sa composition chimique et son profil nutritionnel. En termes de consistance, le lait de vache est généralement le plus fin des trois types, suivi du lait de chèvre et du lait de brebis, qui est le plus épais.

La saveur des trois types de lait animal peut en effet varier en fonction de l’espèce, de la région dans laquelle les animaux ont été élevés et des procédures utilisées pour les traire.

Il n'y a en fait pas de consensus sur le point de savoir si les trois types de lait ont le même goût. Toutefois, différentes méthodes de traitement, de conditionnement et de pasteurisation peuvent modifier les profils de saveur de l'un de ces laits, ce qui peut entraîner des variations de goût. Il est vrai que beaucoup de gens pensent que le lait de chèvre a un goût plus sucré que le lait de vache à consistance similaire. 

Autres avantages nutritifs du lait de chèvre 


Densité en éléments nutritifs

les laits à base de plantes peuvent contenir en effet jusqu'à 98% d'eau et la plupart de leurs éléments nutritifs sont ajoutés à la boisson dans les usines au lieu d'être dérivés de l'ingrédient homonyme. Ils sont particulièrement aussi pauvres en protéines, à l'exception notable du lait de soja. Le lait de chèvre, quant à lui, est un concentré nutritionnel minimalement transformé qui se conserve favorablement par rapport au lait de vache. Selon le NationalNutrient Database de l'USDA, le lait de chèvre contient non seulement un contenu en protéines satisfaisant (9 g par tasse, mais 8 g dans le lait de vache), mais il contient encore plus de calcium que le lait de vache

Bon pour la terre

bon environnement terre lait chèvre
L’élevage de chèvres a en fait moins d’impact sur l’environnement que l’élevage de vache industrielle. 

Les chèvres consomment moins de nourriture et produisent moins de fumier que les vaches. Ils ont également besoin de moins d’espace pour maintenir des conditions optimales de soins et de bien-être. 

Impact environnemental

Si vous êtes entre autres soucieux de la santé de notre environnement; sachez en fait que l’élevage de chèvres et de moutons a des impacts environnement plus faibles que l’élevage de vaches d’usine. Les chèvres et les moutons ont en fait besoin de moins d'espace, du fait qu'ils sont plus petits que les vaches. En outre, la plupart des éleveurs de chèvres et de moutons ont de petites exploitations; avec des directives strictes concernant à la fois la qualité de leur lait et la durabilité de leurs exploitations; si vous consommez des produits laitiers.

Nous avons parlé de lait d'origine animal mais peut être vous vous demandez quand est t'il du lait d'origine végétal? 

Lait végétal vs lait de chèvre

Le tableau ci-dessous présente les nutriments contenu dans le lait de chèvre et les laits à base de plante.

type de lait
protéine (g)
gras (g)
calcium (mg)
glucide (g)
lactose (g)
Chèvre
9
10
330
11
11
Soya
6-7
4-6
0-300
4-5
0
amende
0-1
2-3
0-450
1-3
0
coco
0
4-5
100-450
1
0
chanvre
2-3
5-8
280-300
0-1
0
riz
1
2-2.5
20-300
23-27
0

Nutriment en g/mg/tasse (250 ml) contenu dans le lait de chèvre et les laits à base de plantes

Au cours des dernières années, les laits à base de plantes sont en effet devenus un choix de plus en plus populaire pour les végétaliens ainsi que ceux qui ont du mal à digérer le lactose.

Sur le plan nutritionnel, ils constituent en effet une option intéressante pour les personnes à la recherche de produits laitiers d'origine non animale. En effet, certains types populaires de laits à base de plantes comprennent:


En fait la composition nutritionnelle des laits à base de plantes varie considérablement selon la variété, la marque et le produit. En effet, les laits à base de plantes sont des aliments transformés. La valeur nutritionnelle du lait à base de plantes dépend aussi  des ingrédients, des méthodes de formulation; et de la mesure dans lesquelles des éléments nutritifs supplémentaires; tels que le calcium et d'autres vitamines, sont aussi ajoutés. Mis à part ces variations importantes, les laits à base de plantes non sucrés ont en fait une teneur en protéines plus faible que le lait de chèvre ou du lait de vache.  Cependant, dans le cas du lait de soja, il est également,mais dans le cas du lait d'amande, de riz et de noix de coco, de manière significative.

De plus, même si le lait d'amande et de noix de coco non sucré contient peu de calories, il manque de glucides et de protéines. Alors que les amandes brutes, les noix de coco, etc., regorgent d'éléments nutritifs,intéressants, mais une fois transformés en lait, ils perdent une bonne partie de ces éléments à moins qu'ils aient été enrichis en calcium ou d’autres éléments.

Laits à base de plante

Parmi les laits à base de plantes, la boisson  de chanvre et le lait de coco ont en fait la plus forte teneur en matières grasses. Alors que le lait de chèvre est plus riche en matières grasses que tous les autres lait à base de plantes. Pour ceux qui surveillent les types de graisse qu'ils consomment, sachez que le lait  (chanvre et de lin) contiennent des graisses non saturées saines pour le cœur, tandis que le lait de coco et le lait de chèvre contiennent principalement des graisses saturées .

Le dernier facteur à considérer lors de l’évaluation du lait à base de plantes par rapport au lait de chèvre est en fait les autres ingrédients que les fabricants choisissent d’ajouter.

Malgré qu'un très petit nombre de produits contiennent littéralement deux ingrédients tels que le soja et l'eau; la grande majorité des produits sur le marché contiennent une variété d'épaississants et des rajouts pour créer une texture plus crémeuse. Bien que la plupart des gens digèrent très bien ces substances, certains les trouvent générateurs de gaz; ou gênants sur le plan digestif.

Le débat sur le sucre 

Les autres nutriments majeurs que l'on peut en fait comparer d'un lait à l'autre sont les glucides, qui prennent principalement la forme de sucre.

La teneur en glucides du lait de chèvre (et même du lait de vache) est en fait du lactose d'origine naturelle. Dans le cas du lait de vache sans lactose, le lactose est en fait simplement séparé en ses composants (glucose et galactose), ce qui facilite sa digestion. Cependant, le nombre total de sucres reste constant.

De même, la teneur en glucides et en sucres des laits à base de plantes varie beaucoup selon que le produit est sucré ou non. Sachez en fait que la plupart des variétés de lait d'origine végétale disponibles sur le marché, même les arômes «originaux» - seront édulcorées avec du sucre ajouté, sauf indication explicite «non sucré».

En effet, cela augmente généralement la teneur en glucides de 6 à 16 g par tasse, soit l'équivalent de 1,5 à 4 cuillerées à thé de sucre ajouté. Contrairement au lait de chèvre, ce sucre se présente sous forme de saccharose (sucre blanc) plutôt que de lactose; c'est parce que tous les laits à base de plantes sont naturellement sans lactose. En outre, les laits édulcorés à base de plantes seront plus caloriques, malgré qu’ils atteignent généralement 140 calories par tasse. 

Méfiez-vous des ingrédients! 

Si votre produit sort en fait  d'une boîte, d'une boîte de conserve ou de tout autre type d'emballage, assurez-vous de lire les ingrédients. Vous seriez en fait surpris des types d’aliments qui se dissimulent dans les produits laitiers. Pour une personne allergique, même une petite pincée peut-être de trop en fait.  Par conséquent prenez bien le temps de bien lire attentivement. Notez également que dans certains pays on n’exige pas d’énumérer les ingrédients qui constituent moins de 1/2 de 1% (en masse) d’un produit.(bien que de nombreuses entreprises le fassent volontairement). Et 1/2 de 1% peut toujours être en fait supérieur à la tolérance d'un individu, en fonction de la quantité de produits que vous mangez et de la gravité de votre allergie.

Enfin, si un produit sans lait est utilisé sur la même ligne qu'un produit contenant du lait; vous pouvez obtenir des traces de lait dans le produit sans lait en raison de la contamination croisée. Donc, en cas de doute, n'utilisez pas le produit ou appelez l'entreprise pour lui demander. Les éléments suivants peuvent se retrouver en fait sur n'importe quelle liste d'ingrédients.

Liste ingrédients

  • Solides de lait ("caillé")
  • Petit lait
  • Caséine (caséinate de sodium, le plus souvent)
  • Lactose (lactylate de sodium, fréquemment)
  • Lactalbumine et autres noms qui commencent par « lac »
  • Galactose (un sous-produit du lactose) la plupart des personnes allergiques au lait n'auront aucun problème avec le galactose, mais vous devez savoir que cela peut entraîner des problèmes chez certaines personnes.
  • Protéine (version souvent "riche en protéines" ou "enrichie en protéines" d'un autre ingrédient, tel que le blé) les protéines ajoutées aux aliments (en particulier les aliments "riches en énergie") sont souvent des protéines du lait.
  • Coloration au caramel. De nombreux types de colorants au caramel utilisent en réalité du lactose, un sucre du lait, pour obtenir en fait cette couleur riche. En cas de doute, faites sans.
  • Recaldent. Cet ingrédient, que l'on trouve dans certaines gommes à mâcher de la marque Trident, est en effet dérivé du lait.
  • Tums aromatisé aux fruits contient en fait des produits laitiers non divulgués. L'original, les Tums blancs vont bien.
  • "Ingrédients naturels". Certains d'entre eux peuvent aussi contenir des produits laitiers ou des sous-produits. Appelez le fabricant (un numéro est généralement indiqué sur l'emballage) pour plus d'informations.
  • Le "tagatose" édulcorant hypocalorique. C'est en fait du lactosérum.  Il passe sous le nom de marque Naturlose. Pour les personnes allergiques au lait, sachez aussi qu'il peut apparaître dans les dentifrices, les bains de bouche, les aliments et dans tout autre endroit où un édulcorant faible en calories serait utilisé.

Et l'évidence:

  • Lait,
  • Beurre,
  • Fromage,
  • Yaourt...
lait vache mouton brebis chèvre
Les ingrédients utilisés va beaucoup jouer sur la qualité du produit 


Toutefois, si vous avez des doutes sur un produit, vérifiez toujours l'étiquette nutritionnelle; et utilisez par conséquent les nombreuses informations concernant la sécurité alimentaire; et la nutrition pour vous renseigner et pour que votre corps reste en bonne santé et toujours en forme!

La qualité est la clé 

Si vous êtes produit laitiers, la qualité est probablement quelque chose d’important.  En effet, il est en fait assez évident que le lait de chèvre présente de nombreux avantages par rapport au lait de vache et au lait à base de plante; en raison de la densité nutritionnelle, de la digestibilité et des propriétés moins allergènes. Cependant, il est important de se rappeler que le fait de se procurer du lait, quel qu'en soit le type, auprès d'une entreprise; ou un producteur consciencieux n'utilisant ni antibiotiques ni hormones de croissance... fait en effet toute la différence. 

Dernière pensée 

 Si vous êtes produits laitiers oui au lait de chèvre, mais aller y mollo, je veux dire avec modération. 

En réalité, le lait et les produits laitiers ne sont pas vraiment des aliments indispensables. Mais si vous en consommez, on peut dire que le lait de chèvre est une alternative plus saine au lait de vache; peut-être même plus saine (sauf s'ils'agit de vaches de races traditionnelles, élevées dans le respect de l'animal, nourries majoritairement au pré). Mais dans tous les cas, les problèmes potentiels comme décrits dans cet article pourraient apparaître avec des laitages de chèvre; notamment aux problèmes provoqués par le lactose.

Mais aussi aux protéines laitières dans les maladies auto-immunes. Et bien sûr à la stimulation de l'insuline et de l'enzyme mTor par les protéines de petit-lait; ainsi qu'à la stimulation du niveau d'IGF-1 plasmatique par les caséines. La protéine mTor, comme l'IGF-1, pousse la croissance et la prolifération des cellules, ce qui ne pose pas de problème dans les premiers âges de la vie, mais peut avoir des conséquences néfastes quand on prend de l'âge et qu'on consomme beaucoup de produits laitiers. Voilà ce qui pourrait en fait expliquer que certains cancers comme celui de la prostate sont plus fréquents chez les gros consommateurs de produits laitiers.   

 

On peut effectivement se passer de produits laitiers. Mais une personne non allergique, exempte d'auto-immunité, tolérant bien le lactose, peut probablement en consommer sans risque, mais si vous en consommez privilégiez des produits de préférence bio. Mieux vaut éviter de sur consommer ces aliments en fait.

A vrai dire tout produit alimentaire peut être en effet traité sur un équipement ayant déjà traité un produit laitier; et l'équipement peut aussi être nettoyé ou non entre les cycles de fabrication. Par conséquent, même si l'article ne contient aucun ingrédient laitier, il peut y avoir un risque de contamination croisée. Donc lisez bien les ingrédients de vos produits

N'oubliez pas que si vous n'êtes pas sûr, il est toujours préférable de demander d'abord à votre médecin avant d'apporter des modifications à votre régime alimentaire.

Cet article vous a été utile? 

N’hésitez pas à  laisser un commentaire 


Merci d'avoir lu et Jusqu’à la prochaine communication gardez la pêche!

Avec Amour et Gratitude

>

Ne Loupez aucune news de LA FAMILLE GOMANI